Pledge Music, crowdfunding et direct to fans | MusicMug

Pledge Music, plateforme de crowfunding et direct-to-fans pour musiciens

3 Fév

Pledge Music est une plateforme peu connue en Europe. Entièrement dédiée aux musiciens, elle mêle crowdfunding et vente d’objets exclusifs. Ce qui diffère des plateformes de crowfunding classiques utilisées par beaucoup d’artistes. Un outil bien pensé avec plusieurs fonctionnalités développées pour faciliter le lancement de campagnes et le financement de projets musicaux: enregistrement d’album, tournage de clip, tournée…

Pledge Music, plateforme de crowfunding et direct-to-fans pour musiciens

Pledge Music versus le crowdfunding classique

Sur Pledge Music, on finance son projet via la vente de produits dérivés (une caractéristique propre à la plateforme) et des contreparties (comme sur les plateformes classiques): merchandising, éditions limitées, chanson composée pour un fan, match de foot/sortie au bar avec le groupe, banques d’effets guitare, guitare custom, pass backstage, remix, cahiers de notes et de paroles, vieux albums, premières démos datant de l’adolescence, costumes de scènes, nom du fan sur la pochette intérieur du CD… Le potentiel d’idées créatives est vaste!

Voici une citation du président de Pledge Music: « Avec une campagne de crowdfunding classique, les artistes remercient les fans à la fin de la campagne. Mais avec les ventes direct-to-fans, c’est les fans qui les remercie ». Le fan désire obtenir le plus d’exclusivité possible. C’est un client haut de gamme pour le groupe qui en retour doit le satisfaire.

Pledge Music, plateforme de crowfunding et direct-to-fans pour musiciens

Les campagnes peuvent durer jusqu’à 90 jours. Cela diffère des 30/60 jours habituels. Tant que l’objectif est atteint dans les 90 jours, la campagne peut continuer. C’est du temps pour engranger des fonds supplémentaires pour proposer encore plus: si le groupe est en enregistrement, il peut inciter les fans à passer une journée en studio, ou à jouer de la guitare rythmique sur une chanson.

Il y a deux types de campagnes Pledge Music:

  • Le direct-to-fans (vente directe aux fans de produits dérivés): les contributeurs (les « plegders ») ne sont pas débités tant que l’objectif n’est pas atteint. C’est la période où les artistes récoltent les fonds: crowdfunding.
  • Pré-vente (d’un album): les contributeurs sont immédiatement débités. Elle fait généralement suite à une campagne de crowdfunding. Il est possible de commander les produits dérivés pendant cette période si ils n’ont pas été tous vendus. Les 2 types de campagnes peuvent donc se chevaucher, et l’interface ne change pas.

Après le crowfunding, la pré-vente commence, sur la même plateforme. Un schéma simplifié à contrario, par exemple, d’une campagne de financement sur Indiegogo, suivie d’une campagne de pré-ventes via Bandcamp (ou à nouveau sur Indiegogo). Pledge Music permet à cet effet de centraliser nouveaux et anciens fans.

Une autre différence avec le crowdfunding classique est que Pledge Music n’affiche pas l’évolution de l’objectif financier en terme d’argent. Une jauge en pourcentage est visible sur la page d’accueil de la campagne. Les contributeurs potentiels peuvent connaître l’objectif, généralement exprimé dans la vidéo de présentation. Quand le but est atteint, un 100% bien en vue fait très « successful », sans avoir une connotation trop financière.

Vous pledgez?

Les plateformes de crowdfunding n’ont pas un gros trafic internet, « pledgers  » et « non-pledgers » peuvent partager via les réseaux sociaux pour diffuser au mieux le projet selon l’ergonomie web actuelle. Ceux qui ont « pledgé » pour 10 dollars au minimum obtiendront un téléchargement de l’album quand il sera disponible. Les chiffres des pré-commandes sont envoyés à SoundScan (organisme traitant diverses données de l’industrie musicale). Un moyen d’être (plus) visible pendant les jours de sortie dans les divers classements. Soyons réalistes, cela fonctionne pour de la musique de niche comme le jazz-progressif ou le drone métal ;) Ce sera compliqué pour de la pop.

Pledge Music, plateforme de crowfunding et direct-to-fans pour musiciens

Mises à jour, update de vidéos…  Seuls les « pledgers » sont notifiés; avec un accès restreint aux « non-pledgers » pour les inciter à contribuer. Les artistes ont la possibilité de donner un pourcentage de leurs gains à des organismes caritatifs. Un lien qui soude la communauté artistique autour d’une conscience collective plus ou moins démarrée avec le Live Aid dans les années 80. Parlera-t-on de « Pledge Aid » un jour?

A ma connaissance, en France, un seul groupe a utilisé Pledge Music: le groupe de rock/hard/glam BlackRain, suivi par un noyau dur de fans à travers le monde depuis 10 ans, qui a réussi à lever les fonds pour enregistrer à Los Angeles avec le légendaire producteur Jack Douglas (Aerosmith, Alice Cooper, Cheap trick, Blue Öyster Cult, John Lennon, The Who, Slash…). Le but étant sûrement d’avoir une oreille anglo-saxonne plutôt appropriée au style… et ça a marché. Une réussite pour un groupe originaire d’un pays où le rock (au sens Led Zeppelin, AC/DC, Guns’N’Roses) et le métal ne sont pas trop prix au sérieux; et peu inclus dans la culture musicale… Malgré les excellentes productions, les connaisseurs pointus, les très bons festivals…

Pledge Music et la gestion des campagnes

La société assigne un manager qui se traduit par un suivi personnel en temps réel: entre autre il reporte les statistiques web, participe à la planification de la campagne, et aide à fixer un objectif financier réaliste. Point important. Sur Kickstarter ou autres, les artistes semblent gagner plus d’argent avec parfois des gains à 300 % mais avec un but de départ délibérément plus modeste: aucune somme n’est touchée si les 100% ne sont pas atteints. Un cycle plutôt aléatoire qui ne permet pas de gérer convenablement les coûts/recettes: un groupe avec un objectif trop bas ne pourra pas engager comme prévu un attaché de presse pour la sortie de l’album ni de roadies pour la future tournée. Et si le groupe est à 300%, comment fera-il pour gérer les rétributions aux fans et les envois? Sur Pledge Music, les artistes arrivent en moyenne à 140% de leurs objectifs (chiffres Wikipédia) pour des gains quasi-similaires: l’entreprise préconise le pragmatisme et la transparence envers les fans/contributeurs, et doit approuver le projet au préalable. Elle favorise des groupes ayant une certaine expérience et un potentiel de financement. En bref il faut déjà avoir un peu de bouteille dans le monde musical.

Pledge Music, plateforme de crowfunding et direct-to-fans pour musiciens

Pledge Music est en relation avec des fabricants, publicitaires, usines de pressage, fournisseurs de merchandising… Des conseils sont dispensés pour l’envoi de produits fragiles etc. Le schéma de production/distribution est ainsi raccourci, mais Pledge Music a certainement son intérêt envers ses propres fournisseurs. A étudier selon les produits: les artistes ont aussi leurs réseaux qui peuvent être avantageux.

A noter: si l’artiste ne travaille pas avec les partenaires de Pledge Music, il est responsable de l’emballage et de l’envoi.

Pledge Music prend 15 % des gains. C’est la plus haute commission en crowdfunding qui normalement avoisine les 10%. Elle vient avant que les produits dérivés soient fabriqués/fournis.

Pour plus de détails: Faq sur le site

Ce qu’on peut retenir

Pledge Music est axée sur la musique avec un fonctionnement qui lui est propre. Ce qui engendre plein d’idées créatives envers les fans. C’est un moyen de construire/renforcer sa communauté, tout en stimulant les fans. L’artiste se doit de réaliser du bon travail tout au long de la campagne: les produits proposés lors du crowfunding, les updates et la qualité finale du projet. Fans et artistes sont dans un processus donnant-donnant au delà de la question d’argent. Les deux ont des attentes, certes différentes, mais qui dans l’absolu sont de valeur intrinsèque quasiment égales.

Pledge Music a sûrement ses défauts mais… Un artiste voulant lancer sa campagne, bien préparée en amont avec une stratégie adéquate, y trouvera une valeur ajoutée (vous êtes invités à lire cet article de Toc-Arts sur les stratégies de crowdfunding). Les « pledgers » choisissent les produits à l’unité comme sur un site de vente en ligne: certains ont une grande valeur économique. L’interface est simple, très « visuelle », et on y fait une sorte de petit marché collector.

4 Réponses pour “Pledge Music, plateforme de crowfunding et direct-to-fans pour musiciens”

  1. Danilo 4 février 2015 à 17:24 #

    Merci pour l’article! Je pense que chaque plateforme de financement touchera à un public précis. Difficile d’imaginer une seule qui dominera ce marché.

    • Luc Mug 4 février 2015 à 17:39 #

      Merci Danilo. Effectivement il y a beaucoup de plateformes de financement, chacune avec ses avantages et inconvénients selon le projet. Pledge Music est pensée pour les musiciens et les campagnes fonctionnent généralement bien. A cet effet, il en existe une autre, mais que je connais peu: Sellaband http://www.sellaband.com/

  2. Seb 3 février 2015 à 21:46 #

    Bien meilleur système que le socio-financement, avec ses failles…

    Merci pour l’article !

    • Luc Mug 3 février 2015 à 21:52 #

      Merci Seb :) !

Faire un commentaire