Blogs et musiciens: un autre moyen d'expression | MusicMug

Blogs et musiciens: un autre moyen d’expression

12 Fév

Tout le monde a entendu parler des blogs. Quels sont les bénéfices à en tirer pour un musicien/un groupe? Le blog est un site web qui permet de s’exprimer sur un sujet en particulier et de réunir une communauté. L’interface est simple, même si certains tendent vers des architectures complexes équivalentes aux sites web. C’est un outil marketing et promotionnel, pour travailler sa notoriété en ligne et donner une image différente de ce que le public connaît/perçoit.

Blogs et musiciens: un autre moyen d'expression

Des articles sont régulièrement publiés, classés par ordre du plus récent au plus ancien, et également associés à des catégories. C’est une structure qui facilite l’accès à l’information. La blogosphère propose une diversité quasi infinie, pour cibler un lectorat précis, qui y trouvera de l’intérêt plutôt que de se tourner vers l’uniformité qui domine les médias traditionnels, et ce notamment en matière de musique. Un blog permet de diffuser son message, ses intérêts, sans investissement lourd et canal complexe. On y diffuse avec liberté une grande variété de contenus.

Le blog dans la vie d’un groupe

– Sur un blog, on peut tenir des propos plus « souples » que sur un site. Le site est la vitrine de votre projet musical, avec les contenus inhérents à tous les groupes dans une logique professionnelle et informative: musique, biographie, photos, clips, dossier de presse, visuels etc. Dans une entreprise « classique », le blog permet de mettre en avant une expertise. Pour un artiste, cela peut se caractériser par: une ouverture vers sa personnalité, son vécu de tournée, des pensées diverses, des contenus photos/vidéos, le partage d’albums/clips favoris, le soutien d’une cause d’intérêt général. Toutes les idées sont bonnes tant que vous avez une ligne éditoriale définie et que vous avez du recul sur votre univers, avec une vision à long terme. Blogs et musiciens: un autre moyen d'expressionCela diffère forcément pour un groupe de métal et un groupe d’électro-pop à la mode. D’où l’opportunité à saisir avec un tel outil: démontrer et consolider son univers au delà de l’aspect visuel.

On interagit avec sa communauté. Le débat et l’échange sont les fondamentaux d’un blog. Soyez imaginatifs et bon esprit, vous fidéliserez vos lecteurs. Montrez-leur de l’intérêt, ils vous apporteront  des idées.

– (Parlons geek) C’est un atout pour le référencement naturel. Avoir un contenu de qualité contribue à la création de liens (le netlinking) par les internautes vers un blog. Il est plus simple de créer des liens vers un blog que vers un site classique, du fait de la variété des contenus. Publiez régulièrement, un article par semaine/quinze jours est l’idéal. Avoir un blog bien référencé impacte sur le référencement du site principal. Tout est question de réaliser un bon maillage (liens entre le site et le blog).

L’inconvénient du blog

Le temps. Le défi est de mettre à jour régulièrement son blog. Blogs et musiciens: un autre moyen d'expressionPas toujours évident. Mais votre serviteur pense que c’est un défi qui se relève, même avec les aléas de la vie de musicien. C’est essentiel pour maintenir le contact avec les lecteurs, et pour rester performant au niveau référencement (et donc augmenter les chances que l’on découvre votre musique). Un blog à l’abandon ne renverra pas une image très positive, à se demander si vous êtes toujours en activité. Un blog régulièrement alimenté est une « preuve sociale », signifiant qu’il y a du trafic et que c’est vivant.

Les moteurs de blogs les mieux appropriés aux artistes

Tumblr

Tumblr est une plateforme qui se rapproche de Twitter: les utilisateurs ont la possibilité de suivre des profils et de partager instantanément les contenus, suivant le concept de microblogage. On poste ces contenus sur son Tumblelog: selon Wikipedia, « C’est une variante du blog qui favorise l’édition de billets plus courts, de natures plus diverses (liens, images, vidéos, citations, dialogues, etc.) par rapport aux billets observés traditionnellement sur la blogosphère, qui sont davantage rédigés. »

Bien que le design soit standardisé et épuré, l’interface est faite pour laisser place à son univers visuel. Il y a 2 approches principales pour customiser un profil:  un choix de thèmes (gratuits ou payants) avec des options qui varient, ou le codage html/css pour créer/modifier un thème et obtenir un profil unique. N’hésitez pas à utiliser le theme guide, ne proposant que du gratuit. Un thème Tumblr est initialement une page html dans laquelle on insère différentes balises pour ajouter des fonctionnalités.

Tumblr est une plateforme très populaire, agréable à utiliser depuis n’importe quel support, du fait d’une interface et d’un fonctionnement ultra-simple. Sur Bandcamp et Soundcloud, l’icône Tumblr est disponible avec l’option « Share »: on partage facilement le lecteur de ces services sur son Tumblelog, preuve d’une grande démocratisation.Voici des profils Tumblr à visiter: l’officiel de NIN, un excellent fanprofile de Mastodon, le profil de Allison Weiss.

L’entreprise a lancé en 2013 Tumblr Music, dans le but d’attirer plus d’artistes et de mélomanes. Actualités, blogs à suivre, annonces en tout genre, accessibles à partir de tags et tendances. Inutile de s’arrêter aux contenus autant mainstream que indie proposés. Il convient plus de penser en terme de visibilité et de réseau pour son projet musical.

WordPress 

C’est un système de gestion de contenu (CMS: content management system) qui permet de créer et gérer facilement l’ensemble d’un site web ou d’un blog. Il allie esthétique, standards du web et ergonomie. WordPress est le CMS le plus populaire du web. WordPress est à la fois complexe et simple.

2 solutions sont possibles pour héberger un blog sous WordPress

– WordPress.com: une version uniformisée avec options de personnalisation limitées, très simple d’utilisation, hébergée par WordPress (nomdublog.wordpress.com). C’est le schéma de blog classique avec un choix d’environ 200 thèmes adéquats. La plateforme s’est récemment inspirée de Tumblr et du microblogage, avec une grande simplicité au niveau de l’interface d’administration et du partage (like, follow, re-blog):

Blogs et musiciens: un autre moyen d'expression

Une courte vidéo (en anglais) explicite les grandes lignes fonctionnelles de Worpdress.com: cliquez ici

WordPress.com se décline en 3 types:
WordPress.com Débutant (gratuit) – WordPress.com Premium (payant) – WordPress.com Business (payant), suivant certaines caractéristiques: stockage, diffusion de publicités des annonceurs partenaires, customisation des thèmes avec du code css, importation et lecture des vidéos en HD, support personnalisé, thèmes exclusifs, adresse personnalisée (pratique pour associer son blog à son site, et aussi un atout en terme de référencement).

Pour les musiciens, il existe un dérivé/un complément: WordPress Music, ouvrable sans avoir au préalable un compte standard. Les spécificités sont: lecteur multipistes et playlists, calendrier des concerts, mailing lists, intégration facile de services tels que Bandcamp/Soundcloud/Spotify/Youtube/Vimeo etc., thèmes payants et gratuits (certains ont l’architecture de sites web). Des options payantes sont proposées en plus concernant  l’audio, la vidéo, le design et le nom de domaine.

WordPress.com en résumé:

Blogs et musiciens: un autre moyen d'expression

– WordPress.org: propulse MusicMug. A ne pas confondre avec WordPress.com décrit précédemment. C’est très différent, même si on retrouve des similarités au premier abord (là n’est pas le sujet de rentrer dans des explications techniques).

Une version personnalisable à l’infini, hébergée sur un serveur, avec nom de domaine (www.nomdublog.com). Ce qui signifie qu’il faut acheter ce nom de domaine et l’hébergement. La configuration est assimilée à un vrai site, qui s’administre tel quel. On choisit un thème pour le visuel avec un immense choix de modèles gratuits (très nombreux et très bien) ou payants (thèmes premium). Il y en a environ 20 000 disponibles. Attention, ils ne sont pas tous bien configurés et exempts de défauts. Au delà de ceux disponibles sur le site officiel, il est recommandé à cet effet de rechercher dans Google: par exemple « best wordpress free themes », « Worpdress free themes for blogging »… Des comparatifs qui renverront vers des sites disposant de nombreux thèmes à télécharger. Ces thèmes vont du format blog standard aux sites magazines très fournis, ainsi que le e-commerce, la photographie etc. Pour les musiciens, on dénombre des thèmes dédiés, souvent payants, avec l’architecture d’un site web. Peut-être trop si l’on souhaite rester dans le schéma classique du blog. Autant choisir un thème simple qui n’empêchera en rien d’intégrer lecteurs audio et vidéo, galerie photo, et tout ce que vous voulez. Car tout est modifiable à sa guise avec les codes html/css/php et l’utilisation d’extensions (plugins). Comme pour Tumblr, on peut faire appel à une personne compétente. Il est néanmoins conseillé de mettre « les mains dans le cambouis », si ce n’est rien que pour administrer l’ensemble du blog et ainsi s’octroyer une marge de manœuvre. Css/html permettent d’acquérir rapidement des basiques pratiques, tandis que le php est bien plus complexe. Les plugins, gratuits ou payants, ouvrent des possibilités quasi-infinies. A savoir qu’avec des plugins gratuits, on a largement tout ce qu’il faut: de la sécurité anti-spam au référencement optimum en passant par les formulaires de contact et boutons de partage. Ainsi, n’importe quel thème avec une base de départ satisfaisante peut être customisé comme bon vous semble.

En 2013, environ 20 % de l’ensemble des sites (75 millions) créés le sont sous WordPress.org, comprenant des grandes entreprises multinationales. Cette version de WordPress est synonyme d’une grande liberté au sein d’une immense communauté aidante et réellement compétente. Elle est de plus initialement bien paramétrée pour le référencement comparativement aux autres CMS. A préciser que Soundcloud propose un code d’intégration (avec le bouton « Embed ») « spécial WordPress » pour disposer du lecteur du service sur WordPress.org, dans des conditions optimales.

WordPress.org en résumé:

Blogs et musiciens: un autre moyen d'expression

Un outil pour approfondir le partage avec sa communauté

Plusieurs options de création sont possibles, tout dépend de l’investissement personnel et financier. Explorez les pistes évoquées, pensez à vos objectifs. Il est important de se familiariser avec un moteur de blog, et d’en tirer le maximum par rapport à ce que vous vous êtes fixés. Au fil du temps, l’idée est d’animer avec conviction votre communauté, et d’augmenter les interactions pour maintenir la cohésion autour de vous. Spontanéité, créativité et humour (d’après mon expérience de la musique) sont les points importants d’une bonne communication sur votre blog, doublé d’une mise à jour régulière. Un blog est un carnet de route auquel tous les membres du groupe peuvent participer. Et c’est aussi un élément qui compte dans une stratégie digitale, complétant un site web et une présence sur les réseaux sociaux.

Crédits photos: blog logo: Cortega9/Wikimedia Commons/CC-BY-SA-3.0
Old car: Chris Willis /Wikimedia Commons /CC-BY-2.0

7 Réponses pour “Blogs et musiciens: un autre moyen d’expression”

  1. Parole de chansons 3 novembre 2016 à 05:32 #

    Bonjour,

    Merci, pour cet article.
    A ce jour, je pense que créer un blog pour un musicien est primordial, mais que les comptes sur les réseaux sociaux (twitter, facebook, instagram,…) sont tout aussi importants.

    • Luc Mug 2 décembre 2016 à 08:52 #

      Merci. Bien d’accord, les réseaux sociaux comptent beaucoup.

  2. Dominique 22 mai 2016 à 13:20 #

    Bonjour, Je trouve que lorsqu’on est musicien, chanteur ou artiste en général, et qu’on a envie au fond de soi d’aller plus loin que quelques concerts dans un bar ou à la fête de la musique, il faut prendre les choses comme si on avait une entreprise.
    Un blog est un bon moyen de se faire connaitre, mais il faut y passer beaucoup de temps.
    Le problème c’est le manque d’argent… J’en sais quelque chose, pendant des années j’ai galéré moi aussi. Pourtant internet offre des solutions qui, si elles ne sont pas miraculeuses, sont en tout cas faciles d’accès. Certes elles peuvent coûter en terme de temps, de travail et parfois un peu d’argent, mais en retour, ça peut payer artistiquement parlant…
    J’ai toujours eu envie d’aider des artistes et de m’aider aussi en temps qu’artiste, c’est pour ça que je vais créer une association aidant les artistes qui voudraient se faire connaitre. Voici plus précisément mon projet : https://www.crowdfundinginternational.eu/user/moi-jeux
    Aimerirez-vous y adhérer vous aussi ? N’hésitez pas à le faire connaitre aussi, même si vous ne pouvez pas ou n’avez pas envie vous même d’y participer. Merci pour les futurs artistes que je vais faire connaitre.

  3. LMC 4 novembre 2015 à 04:56 #

    Bonjour à tous,

    Super article, complet et intéressant. En effet de nos jours il est difficile d’éviter le numérique, le digital que ce soit dans le e-commerce ou non.

    Et rien de mieux que de partager sa passion avec le monde entier…!

    Bonne journée à tous

    • Luc Mug 4 novembre 2015 à 11:26 #

      Merci beaucoup :) On ne peut plus faire sans le numérique en tant qu’artiste, qui reste (en dehors la scène bien sûr!) le meilleur moyen d’exposer sa musique et sa personnalité. Même si cela n’est pas simple, et nécessite du temps et des connaissances.

  4. Tommy 29 août 2014 à 11:37 #

    C’est un fait acquis que le professionnel de la musique 2.0 est un artiste/technicien doublé d’un webmarketeur averti. De ce fait, réseau sociaux, SEO et blogging ne doivent avoir aucun secret pour lui. Une stratégie type qu’il faut néanmoins doubler par des actions de terrain car, comme vu par ailleurs sur le blog, le web ne fait pas tout ! « Pensez global, agir local », comme disait l’autre !

    • Luc Mug 21 octobre 2014 à 12:18 #

      On se rejoint Tommy, il est bien d’avoir plusieurs cordes à son arc quand on est musicien à l’ère numérique! Histoire de garder le contrôle au mieux sur les choses et de profiter des nombreuses possibilités des outils web. Un schéma qui casse les (trop?) nombreux intermédiaires du vieux modèle de l’industrie musicale.

      Et oui, le web ne fait pas tout, il faut aussi faire des excellents concerts et des actions « physiques ». Le meilleur et le plus stimulant je trouve ;)

Faire un commentaire