Blue Öyster Cult - Secret treaties - 1974 | MusicMug

Blue Öyster Cult – Secret treaties (1974) – Un hard rock sophistiqué et mystérieux

20 Août

Le Blue Öyster Cult. Groupe américain fondé en 1967. Toujours en activité. Un style musical mélangeant avec classe hard-rock, psychédélique, heavy metal, rock progressif, pop. Groupe au panthéon du rock. Immenses stars en Amérique, moins connus en Europe. 14 albums studios variés, 4 lives électriques, des énormes tournées mondiales. Un univers mêlant science-fiction, paranormal, cinéma d’horreur, théorie du complot, astronomie, guerres, hells angels, spiritisme… Le groupe est tourné vers le contemporain, l’historique et l’intellectuel. Stephen King est un fan ultime. Groupe souvent considéré à tort ou à raison comme le Black Sabbath américain. Patti Smith leur a écrit 6 chansons. Le guitariste soliste Donald « Buck Dharma » Roeser est un des meilleurs des 70’s.

Blue Öyster Cult – Secret treaties (1974) – Un hard rock sophistiqué et mystérieux

Exprimer son goût pour la musique du Blue Öyster Cult n’est vraiment pas simple car elle regroupe beaucoup d’influences. Il a été un ovni dans le paysage rock américain des 70’s en se démarquant par son originalité, capable de développer des structures complexes et simples, au service d’une rare force mélodique et d’une sonorité propre. Plus que tous les autres groupes, le Blue Öyster Cult fait réfléchir quant aux musiques issues du  blues et leurs influences, allant du simple morceau de rock au heavy metal progressif.

« Secret Treaties » est la conclusion de la première période du Blue Öyster Cult, très mystérieuse dans son image

L’album, sorti en 1974, est le 3ème du groupe. Le préféré de votre serviteur. La production a un peu vieilli, surtout au niveau de la batterie. Mais la qualité des chansons… est intacte. Je vous invite à écouter l’album sur Youtube.

Blue Öyster Cult - Secret treaties (1974) - Un hard rock sophistiqué et mystérieux

Les 2 premiers morceaux, « Career of evil » et « Subhuman » sont dans la même veine: un orgue très présent, juste comme il faut, mixé à des lignes voix-instrumentaux très particulières, ce qui donne une sonorité pop-psyché typée et qui n’est pas lassante. Les refrains sont parfois à la limite de la Brit-pop. Avec « Dominance and submission », le Blue Öyster Cult s’excite. Entrent en jeu les riffs typiquement nerveux de Buck Dharma, avec ce son de guitare crunchy et sec. Le solo est très bon, très fluide. Ensuite c’est « ME 262 », en référence au Messerschmitt allemand (représenté sur la couverture de l’album), le premier chasseur à réacteur fabriqué pendant la seconde guerre mondiale. En découle un morceau original, partant d’une base très rocknroll. Une base parfois modifiée avec des sombres accords doublés par des bruits de bombes. S’ajoute un superbe travail sur les chœurs et les arrangements, comme pour tout le reste de l’album. Avec « Cagey Cretins » and « The Harvester Of Eyes », on est dans un « classic hard-rock 70’s » teinté de progressif. Mais c’est bien la patte du groupe… avec cette pulsation boogie unique et parfois diabolique. Pour finir, 2 pièces très créatives: « Flaming Telepaths » et « Astronomy », une des chansons les plus aboutie du Blue Öyster Cult, de la haute voltige. Elles sont axées sur un piano et une voix planante, avec rythmiques et sons changeants au gré d’une ambiance symphonique.

Le Blue Öyster Cult développe un univers autant inquiétant que grandiloquent, rythmé à coup de nerfs, enveloppé de nappes grandioses, mêlé à du hard-rock sophistiqué. La force de « Secret Treaties », au delà de la musique, est de faire naître un imaginaire profond par rapport au hard-rock binaire. C’est finalement ce qui a toujours fait la marque de fabrique du Blue Öyster Cult.

Crédits photo (couverture de l’album): propriété de Columbia Records 

2 Réponses pour “Blue Öyster Cult – Secret treaties (1974) – Un hard rock sophistiqué et mystérieux”

  1. Luc Mug 19 septembre 2013 à 14:01 #

    Merci Godzilla! Votre pseudo me rappelle d’ailleurs un très bon titre du Cult ;) Il est vrai qu’en Europe le groupe est moins connu, mais il réunit une fanbase très fidèle. Aux USA ce sont des stars, et même le creux des 90’s ne les a pas enterrés. Ils tournent encore, avec brio et maîtrise, ce qui les a toujours caractérisés.

    Je pense que le Blue Öyter Cult, on aime ou on aime pas, pas de demi-mesure, tellement leur univers est intense… Secret Treaties est un grand album, très grand album!

  2. godzilla 19 septembre 2013 à 11:59 #

    Ravi de voir qu’il existe d’autres fans absolus du Blue Oyster Cult.
    Les années 90 ont bien failli avoir la peau du Cult mais aux states ce sont de vrais héros du rock. Ils ont bercé mes jeunes années alors respect; dédicace à Philippe Manœuvre, autre fan de la première heure. Secret Treaties excellent choix!

Faire un commentaire